Formations 2018

Ferroviaire

Les  regroupent des compétences uniques au niveau européen dans le cadre de .
Les formations proposées concernent le domaine de la  spécifique aux environnements sévères. Les domaines complémentaires intégrés dans les programmes de qualifications ( et , ...) peuvent être intégrés dans le cadre de formations intraentreprises.

 

Ce stage présente les mécanismes indispensables liés à la réglementation des produits électriques et électroniques (EE). L'ensemble des directives fondées sur le système de la nouvelle approche y est décrit (CEM, Directive Basse Tension, R&TTE, …), ainsi que les modalités d'application : exigences essentielles, utilisation des normes harmonisées, procédures d'évaluation de la conformité. Les exigences en termes de risques vis-à-vis de l’exposition aux champs électromagnétiques (EMF) sont décrites.
Les principales normes et les principaux règlements sont donnés, par domaine d’activités.
Enfin, les exigences supplémentaires en matière d'impact des produits sur l’environnement sont analysées : 2011/65/UE (RoHS) et 1907/2006 (REACH) ; 2012/19/UE (DEEE) ; 2009/125/CE (ErP, anciennement EuP) et 2010/30/UE (Marquages et informations).
Les évolutions apportées par les nouvelles Directives DBT (2014/35/UE),  CEM (2014/30/UE) et RED (2014/53/UE) sont également présentées.

  • Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements électriques / électroniques (EE) de tous secteurs.
  • Consultants, responsables techniques et qualité.
  • Fournir une vue d'ensemble des référentiels réglementaires applicables aux équipements électriques / électroniques (marquage CE, schéma O.C., …)
  • Présenter les mécanismes réglementaires permettant la commercialisation des équipements électriques / électroniques.
  • Acquérir les connaissances nécessaires à l'application des directives relatives aux produits électriques / électroniques.

 


Ce stage présente les mécanismes indispensables liés à la réglementation des produits électriques et électroniques (EE). L'ensemble des directives fondées sur le système de la nouvelle approche y est décrit (CEM, Directive Basse Tension, R&TTE, …), ainsi que les modalités d'application : exigences essentielles, utilisation des normes harmonisées, procédures d'évaluation de la conformité. Les exigences en termes de risques vis-à-vis de l’exposition aux champs électromagnétiques (EMF) sont décrites.
Les principales normes et les principaux règlements sont donnés, par domaine d’activités.
Enfin, les exigences supplémentaires en matière d'impact des produits sur l’environnement sont analysées : 2011/65/UE (RoHS) et 1907/2006 (REACH) ; 2012/19/UE (DEEE) ; 2009/125/CE (ErP, anciennement EuP) et 2010/30/UE (Marquages et informations).
Les évolutions apportées par les nouvelles Directives DBT (2014/35/UE),  CEM (2014/30/UE) et RED (2014/53/UE) sont également présentées.

  • Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements électriques / électroniques (EE) de tous secteurs.
  • Consultants, responsables techniques et qualité.
  • Fournir une vue d'ensemble des référentiels réglementaires applicables aux équipements électriques / électroniques (marquage CE, schéma O.C., …)
  • Présenter les mécanismes réglementaires permettant la commercialisation des équipements électriques / électroniques.
  • Acquérir les connaissances nécessaires à l'application des directives relatives aux produits électriques / électroniques.

 


Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux mesures mécaniques, vibrations et chocs, pour réaliser ou superviser des essais.
Elle permet de mieux percevoir la réalité et la pertinence des grandeurs physiques mises en jeu et mesurables mais également d'optimiser la définition d'un essai et de son déroulement.
En plus du rappel des notions théoriques essentielles et d'apporter une expérience quotidienne des essais, les démonstrations mises en œuvre et l'appui des moyens d'essais du laboratoire mécanique permettent d'appréhender, de façon concrète, la réalité des différentes grandeurs physiques à intégrer et les mesures réalisables.

 

  • Les techniciens de laboratoires d'essais vibratoires débutants ou les techniciens expérimentés souhaitant valider leurs connaissances expérimentales.
  • Les responsables produit, les chefs de projet, les ingénieurs ou les techniciens non spécialistes de ce type de mesures mais ayant la responsabilité du suivi des essais.

 

  • Maitriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d'une structure.
  • Identifier les différents types de vibrations et de chocs, ainsi que leurs objectifs.
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme et du matériel à tester.
  • Savoir conduire et mener des essais de vibration et choc en définissant le besoin en montage d'essais et la stratégie de pilotage.
  • Interpréter les résultats obtenus.

 


Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux mesures mécaniques, vibrations et chocs, pour réaliser ou superviser des essais.
Elle permet de mieux percevoir la réalité et la pertinence des grandeurs physiques mises en jeu et mesurables mais également d'optimiser la définition d'un essai et de son déroulement.
En plus du rappel des notions théoriques essentielles et d'apporter une expérience quotidienne des essais, les démonstrations mises en œuvre et l'appui des moyens d'essais du laboratoire mécanique permettent d'appréhender, de façon concrète, la réalité des différentes grandeurs physiques à intégrer et les mesures réalisables.

 

  • Les techniciens de laboratoires d'essais vibratoires débutants ou les techniciens expérimentés souhaitant valider leurs connaissances expérimentales.
  • Les responsables produit, les chefs de projet, les ingénieurs ou les techniciens non spécialistes de ce type de mesures mais ayant la responsabilité du suivi des essais.

 

  • Maitriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d'une structure.
  • Identifier les différents types de vibrations et de chocs, ainsi que leurs objectifs.
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme et du matériel à tester.
  • Savoir conduire et mener des essais de vibration et choc en définissant le besoin en montage d'essais et la stratégie de pilotage.
  • Interpréter les résultats obtenus.

 


Cette formation, très pratique, est dispensée pour sa grande majorité directement sur moyens d’essais. Une visite pédagogique des installations du laboratoire complétera les travaux pratiques sur une installation d’essais dédiée pour la formation.
Le formateur partagera son expérience quotidienne des essais avec les stagiaires afin qu’ils soient préparés à mettre en œuvre des essais en toute autonomie lors du retour dans leur laboratoire.
Comme d’autres, ce stage est réalisable dans votre laboratoire avec vos moyens d’essai.

  • Aux techniciens ou ingénieurs de laboratoires d'essais vibratoires débutants, aux techniciens expérimentés dans le démarrage d’essais souhaitant devenir autonome dans la mise en œuvre et la programmation des essais.
  • Aux techniciens de maintenance ayant à prendre la responsabilité de moyens d’essai électrodynamiques. Aux ingénieurs et techniciens demandeurs d’essais.
  • Connaître les différents éléments constitutifs de l’ensemble générateur électrodynamique de vibrations
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme d’essais et du matériel à tester.
  • Savoir préparer, programmer et conduire un essai de vibration ou de choc, en conformité avec les normes applicables et jusqu’à fourniture du rapport d’essai

Ce stage apporte une méthodologie claire et cohérente permettant de gérer les différentes phases liées à la qualification d’un système. De l’élaboration du plan de qualification, en passant par les essais jusqu’à la livraison d’un rapport d’essai, il permet de cerner la complexité de ce domaine et ainsi d’éviter les pièges et les erreurs.

 

Ingénieurs et techniciens du secteur ferroviaire en charge de la qualification complète de systèmes électroniques et confrontés à la mise en œuvre des essais CEM.

 

  • Etre capable de définir un plan de qualification cohérent spécifique à chaque système.
  • Avoir une vision globale des essais mis en œuvre.
  • Savoir interpréter des résultats d’essais.

 


Les équipements électroniques utilisés dans le ferroviaire doivent répondre aux exigences des directives CEM et ferroviaire 96/48/CE. Dans certains cas, des cahiers des charges constructeurs sont exigés. Il est donc essentiel de bien prendre en compte ces contraintes CEM en amont de la conception ou de l’intégration.
Ce stage apporte une synthèse complète et structurée des connaissances aujourd’hui indispensables en matière de CEM par une familiarisation avec les problèmes posés entre l’immunité d’un système complexe comme le train et son environnement électromagnétique.

 

  • Ingénieurs et techniciens du secteur ferroviaire en charge de la conception et de l'intégration de systèmes électroniques.
  • Responsables techniques, ingénieurs et techniciens conception.
  • Prendre en compte des contraintes CEM dans la conception et l'intégration de systèmes dans le contexte ferroviaire

 


Notre adresse

Emitech - Service Formation

32, avenue des Trois Peuples
78180 Montigny le Bretonneux
01 85 76 43 02

vCard QRcode

Derniers Tweets

  • Environne’Tech progresse dans le développement de son nouveau banc d’essais. Des bases solides pour des futurs stre… https://t.co/ezagqtuSiL

    Il y a 4 jours 13 heures
  • Environne’Tech se dote d’une enceinte climatique « grands volumes » et « températures extrêmes » https://t.co/Hu0cn0R9fE

    Il y a 1 semaine 5 jours