Médical

Nos formations dédiées à cette catégorie d'équipements qui s'inscrivent dans notre quotidien à la maison ou dans notretravail (à l’exception de ceux dédiés au transport et à la défense) ont trait à la des équipements, à leur et aux .
Ces exigences s'appliquent aux produits mis sur le marché en Europe () mais se retrouvent le plus souvent sur les .
Par extension, le terme réglementation rejoint celui de la normalisation et concerne l'ensemble des domaines en essais (, , , )
 

Ce stage présente les principales exigences applicables aux ER dans le cadre de la réglementation Européenne actuelle. Il apporte une vision structurée des impacts de la règlementation sur la commercialisation des ER sur le marché Européen. L’ensemble des éléments à intégrer pour pouvoir attester de la conformité des produits radio est évoqué.

La partie informative donne des pistes sur les diverses sources de règlementations Européennes en matière de régulation Radio pour les responsables de projet chargés de développer de nouvelles applications.

L’aspect normatif est abordé, ainsi que la problématique de l'intégration de sous-ensembles radio dans un système hôte. Un aperçu sur les normes et essais Radio les plus courants est inclus.

Des espaces de temps sont disponibles au cours de la journée pour vos questions sur vos dossiers et équipements particuliers.

  • Ingénieurs et techniciens qui conçoivent des produits de radiocommunication.
  • Personnes en charge de la qualification ou de la certification des équipements de radiocommunication pour le marché Européen.
  • Consultants, responsables techniques et qualité, chargés d’affaires règlementaires.

     

     

  • Informer sur les régulations mondiales et européennes en matière d’exigences Radio
  • Appréhender les exigences essentielles et les impacts de la directive RED 2014/53/UE
  • Maîtriser les principales règles pour aboutir à la conformité des équipements radioélectriques (ER) dans le cadre du marquage CE
  • Savoir gérer l’intégration d’un circuit, d’un module ou d’une carte radio dans un système hôte
  • Décrire les principales exigences pour des produits radio d’application courante : émetteurs de proximité (SRD), Bluetooth, WiFi 2,4 et 5 GHz, ZigBee, applications de type NFC / RFID, GSM / UMTS, etc.

La CEM concerne à ce jour tous les secteurs d'activités avec des problèmes devenant plus complexes, voire dans certains cas préoccupants compte tenu des signaux électriques et électroniques utilisés. Ce stage est destiné à familiariser les participants avec les problèmes posés par la CEM au niveau de leurs équipements et l'application des normes qui en découlent.

Les causes des perturbations, les modes d'interaction entre systèmes ainsi que la mise en œuvre des normes CEM sur les équipements y sont abordés notamment de façon pratique. Des éclaircissements basés sur des exemples concrets vous sont apportés afin de pouvoir prendre en compte ces aspects en phase initiale de conception ou d'intégration.

  • Ingénieurs et techniciens de tous secteurs d'activités (laboratoire d'essais, études et conception, maintenance et installation).
  • Responsables techniques et qualité.
  • Acquérir les connaissances de base et le vocabulaire de la CEM.
  • Se familiariser avec les principales normes CEM.
  • Savoir analyser les effets des perturbations et discuter des remèdes envisageables.

Ce stage présente les exigences demandées pour la mise sur le marché Européen d’un dispositif électromédical (DM).

Le moyen privilégié pour la démonstration de la conformité, d’un dispositif électromédical, à la directive MED (93/42/CEE) ou au règlement MED (UE 2017/745), est l’utilisation de la famille de normes harmonisées 60601.

Après un rappel des particularités de la directive MED ou du règlement MED, les exigences et notions spécifiques aux appareils électriques médicaux sont analysées conformément à la norme générale de sécurité EN 60601-1.

Les travaux pratiques en laboratoire sont également l’occasion de discuter de problématiques spécifiques des appareils électriques médicaux.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements ou systèmes médicaux et électromédicaux

  • Comprendre l’organisation de la famille de normes 60601
  • S’approprier l’analyse de risque comme outil de démonstration de la conformité
  • Maîtriser les concepts et exigences de la famille de normes applicables aux équipements électromédicaux (EN 60601-1 et les normes collatérales associées)

Réalisé en laboratoire, ce stage permet d'appréhender les différentes méthodologies d'essais radiofréquences et leur importance en terme de reproductibilité.

Chaque phase théorique est concrétisée par des applications pratiques en laboratoire permettant aux participants de se familiariser avec l'instrumentation radiofréquences (dipôles, récepteurs de mesure, filtres réjecteurs, …).

Tout au long du stage, les limites d'incertitudes et les erreurs de mesures liées à chaque essai sont mises en évidence.

Les plans de fréquences et les problèmes de canalisation sont abordés.

Les cas spécifiques des réseaux locaux sans fil : technologies RLAN, WiFi, Bluetooth, ... sont présentés.

Ingénieurs et techniciens des services qualité, essais et qualification.

  • Acquérir les techniques de base des mesures radiofréquences.
  • Se familiariser avec l'instrumentation de mesure.
  • Maîtriser le cadre réglementaire.

Réalisé directement en laboratoire, ce stage permet de fixer les différentes méthodologies d’essais en CEM et leur importance en termes de reproductibilité.

Chaque phase théorique est concrétisée par une application pratique en laboratoire qui permet aux stagiaires de se familiariser avec les différents types de matériels de mesure.

Tout au long du stage, les limites d’incertitudes et les erreurs de mesure liées à chaque essai sont mises en évidence.

L’importance de la méthodologie vis à vis de la disposition et de l’installation de l’équipement sous test est abordée.

Ingénieurs et techniciens réalisant des essais en laboratoire ou sur site.

  • Mettre en œuvre les différents types d’essais.
  • Maîtriser les caractéristiques de l’instrumentation de mesure.
  • Prendre en compte les erreurs et incertitudes de mesure.
  • Déterminer les actions spécifiques à mettre en œuvre pour chaque type d’essais.

Ce stage présente les différentes règles à prendre en compte lors du routage des cartes électroniques et leur intégration finale. L'ensemble des exemples est basé sur des applications pratiques préconisées par nos ingénieurs.

Des exemples pratiques de cartes électroniques développées en collaboration avec nos équipes illustrent l'ensemble d'un cours intégrant les aspects CEM.

Toutes les règles énoncées pour maîtriser l'implantation et le tracé des cartes sont directement visualisées sur système CAO de même les règles d’intégration sont passées en revue au travers d’une bibliothèque de photos.

Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des schémas/routages qu'ils souhaitent faire analyser dans le cadre des travaux pratiques.

Routeurs et implanteurs de cartes électroniques.

  • Prise en compte des règles CEM de conception des cartes électroniques.
  • Optimiser les techniques d'implantation et de tracé de circuits électroniques.
  • Établir une méthodologie efficace et peu coûteuse dans le cadre du développement des circuits électroniques.
  • Participer à des revues de conception CEM.
  • Apprendre à intégrer des équipements/sous systèmes suivant les règles de l’art CEM.
  • Appréhender les phénomènes par l’expérience.

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

Les nouveaux règlements (UE) 2017/745 et (UE) 2017/746, relatifs aux dispositifs médicaux (DM) et aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DMDIV), introduisent de nouvelles exigences plus strictes pour la mise sur le marché des dispositifs et leurs distributions au sein de l’UE. La plupart des systèmes qualité se basent actuellement sur l’ISO 13485:2016. Les nouveaux règlements vont plus loin, prévalent sur les exigences de la norme ISO 13485:2016 et impactent directement le système de management de la qualité (SMQ).

« Les fabricants doivent établir, documenter, appliquer, maintenir, mettre à jour et améliorer en permanence un système de gestion de la qualité qui garantit la conformité avec le règlement, proportionné à la classe et au type de dispositif » (article 10.9 du règlement DM et 10.8 du RDMDIV)

La mise en place d’un système qualité concerne désormais tous les fabricants, y compris les dispositifs de classe I relevant du règlement DM !

Cette formation vise à vous présenter et à vous former à l’ISO 13485:2016. Elle met également en perspective les exigences actuellement couvertes par cette norme ainsi que les éléments à fournir pour se mettre en conformité aux règlements.  

 

Autres options

  • Option 1 : Cette formation peut être approfondie par une 2ème journée de formation consécutive de 7H selon le niveau d’approfondissement souhaité. Nous contacter pour plus de détails.
  • Option 2 : Cette formation peut être combinée avec une 2ème journée de formation consécutive sur l’audit interne. La formation à l’audit interne est une formation en présentiel. Nous contacter pour plus de détails.

 

Toute personne de l'entreprise en charge de mettre en oeuvre le système de management de la qualité (SMQ).

Être capable de : 

  • Comprendre et maîtriser la norme dans une société de dispositifs médicaux 
  • Acquérir une autonomie d’actions dans le cadre de la gestion et l’animation d’un SMQ et pour la planification des audits internes et externes
  • Être capable de dimensionner et faire évoluer les outils de la norme et les rendre plus opérationnels
  • Savoir détecter un risque majeur qualité 
  • Savoir intégrer les exigences qualité du RDM (UE) 2017/745 applicable depuis le 26/05/2021 et du RDMDIV (UE) 2017/746 applicable au 26/05/2022

 

 


Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux mesures mécaniques, vibrations et chocs, pour réaliser ou superviser des essais.

Elle permet de mieux percevoir la réalité et la pertinence des grandeurs physiques mises en jeu et mesurables mais également d'optimiser la définition d'un essai et de son déroulement.

En plus du rappel des notions théoriques essentielles et d'apporter une expérience quotidienne des essais, les démonstrations mises en œuvre et l'appui des moyens d'essais du laboratoire mécanique permettent d'appréhender, de façon concrète, la réalité des différentes grandeurs physiques à intégrer et les mesures réalisables.

  • Les techniciens de laboratoires d'essais vibratoires débutants ou les techniciens expérimentés souhaitant valider leurs connaissances expérimentales.
  • Les responsables produit, les chefs de projet, les ingénieurs ou les techniciens non spécialistes de ce type de mesures mais ayant la responsabilité du suivi des essais.
  • Maîtriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d'une structure.
  • Identifier les différents types de vibrations et de chocs, ainsi que leurs objectifs.
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme et du matériel à tester.
  • Savoir conduire et mener des essais de vibration et choc en définissant le besoin en montage d'essais et la stratégie de pilotage.
  • Interpréter les résultats obtenus.

Ce stage passe en revue les règles de conception CEM indispensables au blindage des équipements.

Après une présentation des principes du blindage, des règles de conception simples et concrètes permettent aux participants d'approfondir leurs connaissances sur l'optimisation des coffrets et armoires utilisés dans l'industrie.

Des exemples et études de cas pratiques illustrent toutes les solutions qui sont présentées avec une bonne prise en compte des autres contraintes applicables (mécaniques, climatiques, thermiques).

  • Lyon @ 02.02.2022 - 03.02.2022
  • Montigny @ 05.07.2022 - 06.07.2022
  • Montigny @ 16.11.2022 - 17.11.2022

Ingénieurs et techniciens en charge des aspects mécaniques et câblage, du bureau d’études mécaniques. 

  • S’approprier les bases théoriques en matière de blindage.
  • Comprendre les principes CEM du blindage réel des équipements.
  • Choisir les câblages ainsi que leur raccordement.
  • Apporter les solutions dans la mise en œuvre avec une bonne approche coût. 

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

Le but principal de ce stage est d’aborder d’une manière pragmatique et pratique la complémentarité, les avantages, inconvénients et limites entre des essais physiques et une qualification simulation numérique.

Le stage présente également les services proposés par la simulation pour la préparation des essais, notamment sur le dimensionnement, la validation du comportement dynamique et la stratégie de pilotage des outillages de fixation des équipements en tests sur les générateurs électrodynamiques de vibrations.

Les séquences théoriques sont concrétisées par des démonstrations à l’aide des moyens du laboratoire et des outils de calcul de structure et de calcul de dommage par fatigue de notre département ingénierie.

Chefs de projets, techniciens et ingénieurs de bureaux d’études, ayant la responsabilité de la réalisation ou du suivi de campagnes d’essais mécaniques. Techniciens et ingénieurs débutants en simulation.

  • Maîtriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser  les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d’une structure
  • Identifier et comprendre les phénomènes vibratoires et chocs, les exigences qui y sont associées et les moyens de les mettre en œuvre en laboratoire
  • Acquérir les bases en simulation numérique vibratoire
  • Appréhender le  dommage par fatigue
  • Savoir associer les outils, essais et calculs au service du développement

Ce stage présente les principales exigences applicables aux ER dans le cadre de la réglementation Européenne actuelle. Il apporte une vision structurée des impacts de la règlementation sur la commercialisation des ER sur le marché Européen. L’ensemble des éléments à intégrer pour pouvoir attester de la conformité des produits radio est évoqué.

La partie informative donne des pistes sur les diverses sources de règlementations Européennes en matière de régulation Radio pour les responsables de projet chargés de développer de nouvelles applications.

L’aspect normatif est abordé, ainsi que la problématique de l'intégration de sous-ensembles radio dans un système hôte. Un aperçu sur les normes et essais Radio les plus courants est inclus.

Des espaces de temps sont disponibles au cours de la journée pour vos questions sur vos dossiers et équipements particuliers.

  • Ingénieurs et techniciens qui conçoivent des produits de radiocommunication.
  • Personnes en charge de la qualification ou de la certification des équipements de radiocommunication pour le marché Européen.
  • Consultants, responsables techniques et qualité, chargés d’affaires règlementaires.

     

     

  • Informer sur les régulations mondiales et européennes en matière d’exigences Radio
  • Appréhender les exigences essentielles et les impacts de la directive RED 2014/53/UE
  • Maîtriser les principales règles pour aboutir à la conformité des équipements radioélectriques (ER) dans le cadre du marquage CE
  • Savoir gérer l’intégration d’un circuit, d’un module ou d’une carte radio dans un système hôte
  • Décrire les principales exigences pour des produits radio d’application courante : émetteurs de proximité (SRD), Bluetooth, WiFi 2,4 et 5 GHz, ZigBee, applications de type NFC / RFID, GSM / UMTS, etc.

La CEM concerne à ce jour tous les secteurs d'activités avec des problèmes devenant plus complexes, voire dans certains cas préoccupants compte tenu des signaux électriques et électroniques utilisés. Ce stage est destiné à familiariser les participants avec les problèmes posés par la CEM au niveau de leurs équipements et l'application des normes qui en découlent.

Les causes des perturbations, les modes d'interaction entre systèmes ainsi que la mise en œuvre des normes CEM sur les équipements y sont abordés notamment de façon pratique. Des éclaircissements basés sur des exemples concrets vous sont apportés afin de pouvoir prendre en compte ces aspects en phase initiale de conception ou d'intégration.

  • Ingénieurs et techniciens de tous secteurs d'activités (laboratoire d'essais, études et conception, maintenance et installation).
  • Responsables techniques et qualité.
  • Acquérir les connaissances de base et le vocabulaire de la CEM.
  • Se familiariser avec les principales normes CEM.
  • Savoir analyser les effets des perturbations et discuter des remèdes envisageables.

Ce stage présente les exigences demandées pour la mise sur le marché Européen d’un dispositif électromédical (DM).

Le moyen privilégié pour la démonstration de la conformité, d’un dispositif électromédical, à la directive MED (93/42/CEE) ou au règlement MED (UE 2017/745), est l’utilisation de la famille de normes harmonisées 60601.

Après un rappel des particularités de la directive MED ou du règlement MED, les exigences et notions spécifiques aux appareils électriques médicaux sont analysées conformément à la norme générale de sécurité EN 60601-1.

Les travaux pratiques en laboratoire sont également l’occasion de discuter de problématiques spécifiques des appareils électriques médicaux.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements ou systèmes médicaux et électromédicaux

  • Comprendre l’organisation de la famille de normes 60601
  • S’approprier l’analyse de risque comme outil de démonstration de la conformité
  • Maîtriser les concepts et exigences de la famille de normes applicables aux équipements électromédicaux (EN 60601-1 et les normes collatérales associées)

Ce stage passe en revue les différentes règles de conception des systèmes électriques et électroniques. Les règles CEM de conception et d'intégration des sous ensembles dans les systèmes sont mises en évidence et entièrement décrites.

Les techniques de câblage, de filtrage et de blindage sont passées en revue et clairement définies. Des exemples précis, basés sur des cas concrets issus des essais d'investigation et de préqualification, illustrent le stage.

Des manipulations et applications pratiques mettent en évidence les aspects importants à prendre en compte en phase de conception au regard de toutes les autres contraintes applicables avec une bonne maîtrise des coûts. Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des équipements qu'ils souhaitent faire analyser/mesurer dans le cadre des travaux pratiques.

Ingénieurs et techniciens qui définissent, conçoivent et intègrent des systèmes ou installations électriques et/ou électroniques.

  • Maîtriser l'ensemble des règles de conception et d'intégration des systèmes.
  • Prendre en compte les contraintes CEM dans le développement des équipements / systèmes électroniques.
  • Etablir une méthodologie efficace et peu coûteuse en matière de CEM.

Réalisé directement en laboratoire, ce stage permet de fixer les différentes méthodologies d’essais en CEM et leur importance en termes de reproductibilité.

Chaque phase théorique est concrétisée par une application pratique en laboratoire qui permet aux stagiaires de se familiariser avec les différents types de matériels de mesure.

Tout au long du stage, les limites d’incertitudes et les erreurs de mesure liées à chaque essai sont mises en évidence.

L’importance de la méthodologie vis à vis de la disposition et de l’installation de l’équipement sous test est abordée.

Ingénieurs et techniciens réalisant des essais en laboratoire ou sur site.

  • Mettre en œuvre les différents types d’essais.
  • Maîtriser les caractéristiques de l’instrumentation de mesure.
  • Prendre en compte les erreurs et incertitudes de mesure.
  • Déterminer les actions spécifiques à mettre en œuvre pour chaque type d’essais.

Ce stage présente les différentes règles à prendre en compte lors du routage des cartes électroniques et leur intégration finale. L'ensemble des exemples est basé sur des applications pratiques préconisées par nos ingénieurs.

Des exemples pratiques de cartes électroniques développées en collaboration avec nos équipes illustrent l'ensemble d'un cours intégrant les aspects CEM.

Toutes les règles énoncées pour maîtriser l'implantation et le tracé des cartes sont directement visualisées sur système CAO de même les règles d’intégration sont passées en revue au travers d’une bibliothèque de photos.

Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des schémas/routages qu'ils souhaitent faire analyser dans le cadre des travaux pratiques.

Routeurs et implanteurs de cartes électroniques.

  • Prise en compte des règles CEM de conception des cartes électroniques.
  • Optimiser les techniques d'implantation et de tracé de circuits électroniques.
  • Établir une méthodologie efficace et peu coûteuse dans le cadre du développement des circuits électroniques.
  • Participer à des revues de conception CEM.
  • Apprendre à intégrer des équipements/sous systèmes suivant les règles de l’art CEM.
  • Appréhender les phénomènes par l’expérience.

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

Les nouveaux règlements (UE) 2017/745 et (UE) 2017/746, relatifs aux dispositifs médicaux (DM) et aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DMDIV), introduisent de nouvelles exigences plus strictes pour la mise sur le marché des dispositifs et leurs distributions au sein de l’UE. La plupart des systèmes qualité se basent actuellement sur l’ISO 13485:2016. Les nouveaux règlements vont plus loin, prévalent sur les exigences de la norme ISO 13485:2016 et impactent directement le système de management de la qualité (SMQ).

« Les fabricants doivent établir, documenter, appliquer, maintenir, mettre à jour et améliorer en permanence un système de gestion de la qualité qui garantit la conformité avec le règlement, proportionné à la classe et au type de dispositif » (article 10.9 du règlement DM et 10.8 du RDMDIV)

La mise en place d’un système qualité concerne désormais tous les fabricants, y compris les dispositifs de classe I relevant du règlement DM !

Cette formation vise à vous présenter et à vous former à l’ISO 13485:2016. Elle met également en perspective les exigences actuellement couvertes par cette norme ainsi que les éléments à fournir pour se mettre en conformité aux règlements.  

 

Autres options

  • Option 1 : Cette formation peut être approfondie par une 2ème journée de formation consécutive de 7H selon le niveau d’approfondissement souhaité. Nous contacter pour plus de détails.
  • Option 2 : Cette formation peut être combinée avec une 2ème journée de formation consécutive sur l’audit interne. La formation à l’audit interne est une formation en présentiel. Nous contacter pour plus de détails.

 

Toute personne de l'entreprise en charge de mettre en oeuvre le système de management de la qualité (SMQ).

Être capable de : 

  • Comprendre et maîtriser la norme dans une société de dispositifs médicaux 
  • Acquérir une autonomie d’actions dans le cadre de la gestion et l’animation d’un SMQ et pour la planification des audits internes et externes
  • Être capable de dimensionner et faire évoluer les outils de la norme et les rendre plus opérationnels
  • Savoir détecter un risque majeur qualité 
  • Savoir intégrer les exigences qualité du RDM (UE) 2017/745 applicable depuis le 26/05/2021 et du RDMDIV (UE) 2017/746 applicable au 26/05/2022

 

 


Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux mesures mécaniques, vibrations et chocs, pour réaliser ou superviser des essais.

Elle permet de mieux percevoir la réalité et la pertinence des grandeurs physiques mises en jeu et mesurables mais également d'optimiser la définition d'un essai et de son déroulement.

En plus du rappel des notions théoriques essentielles et d'apporter une expérience quotidienne des essais, les démonstrations mises en œuvre et l'appui des moyens d'essais du laboratoire mécanique permettent d'appréhender, de façon concrète, la réalité des différentes grandeurs physiques à intégrer et les mesures réalisables.

  • Les techniciens de laboratoires d'essais vibratoires débutants ou les techniciens expérimentés souhaitant valider leurs connaissances expérimentales.
  • Les responsables produit, les chefs de projet, les ingénieurs ou les techniciens non spécialistes de ce type de mesures mais ayant la responsabilité du suivi des essais.
  • Maîtriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d'une structure.
  • Identifier les différents types de vibrations et de chocs, ainsi que leurs objectifs.
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme et du matériel à tester.
  • Savoir conduire et mener des essais de vibration et choc en définissant le besoin en montage d'essais et la stratégie de pilotage.
  • Interpréter les résultats obtenus.

L’une des principales exigences des règlements européens sur les dispositifs médicaux (UE 2017/745 et UE 2017/746) est de maîtriser les risques pour les utilisateurs et les patients.

De plus, l’une des modifications de la troisième édition de la norme de sécurité des appareils électriques médicaux a été l’introduction de l’analyse de risque comme alternative aux essais de laboratoire pour la démonstration de la conformité.

Le fabricant d’un dispositif médical est responsable de s’assurer que sa conception et sa construction sont adaptées à l’utilisation prévue et que tout risque lié à l’utilisation est acceptable en comparaison au bénéfice Clinique.

L’ISO 14971 spécifie une procédure pour permettre au fabricant d’identifier les dangers associés à son appareil afin d’estimer et évaluer les risques découlant de ces dangers et ainsi de les maîtriser.

  • Responsables assurance qualité et affaires réglementaires,
  • Chefs de projet,
  • Ingénieurs en développement, gestion des risques et test.
  • Savoir identifier les dangers d’un dispositif pour pouvoir estimer et évaluer les risques associés à l’utilisation prévue et à une mauvaise utilisation raisonnablement prévisible du dispositif
  • Savoir établir un dossier de gestion des risques par l’application des principes de l’ISO 14971.

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

L’audit interne est une exigence de la norme ISO 13485. Les audits internes vous permettent :

  • De vérifier et de tester la conformité au Système de Management de la Qualité  (SMQ) et aux exigences règlementaires et normatives 
  • De vous préparer aux audits de certification et détecter vos potentielles non-conformité en amont et avant vos audits de certification
  • De vérifier l’efficacité et le maintien à jour du SMQ dans son ensemble 
  • D’identifier les forces et faiblesses du SMQ et ainsi d’identifier vos actions d’amélioration

Au-delà de l’aspect normatif, les audits internes sont des outils qui vous permettent de progresser et d’identifier vos actions d’amélioration. Ils ont alors un réel intérêt dans le cadre de l’amélioration continue de votre système de management de la qualité et de votre fonctionnement

  • Lyon @ 21.04.2022 et 24.06.2022 et 08.07.2022 et 16.09.2022

Toute personne de l'entreprise dont la mission est de mettre en oeuvre les audits internes

  • Comprendre la norme ISO 19011 dans le cadre de l'ISO 13485:2016
  • Définir les compétences et les responsabilités du responsable d'audit, des auditeurs et les risques associés

 

Compétences visées

  • Connaitre les principes d'audits
  • Savoir établir et gérer des plans d'audits en tenant compte des risques associés
  • Acquérir les techniques d’audits et savoir établir le compte rendu d'audit
  • Effectuer le suivi des actions correctives

 


Ce stage présente les principales exigences applicables aux ER dans le cadre de la réglementation Européenne actuelle. Il apporte une vision structurée des impacts de la règlementation sur la commercialisation des ER sur le marché Européen. L’ensemble des éléments à intégrer pour pouvoir attester de la conformité des produits radio est évoqué.

La partie informative donne des pistes sur les diverses sources de règlementations Européennes en matière de régulation Radio pour les responsables de projet chargés de développer de nouvelles applications.

L’aspect normatif est abordé, ainsi que la problématique de l'intégration de sous-ensembles radio dans un système hôte. Un aperçu sur les normes et essais Radio les plus courants est inclus.

Des espaces de temps sont disponibles au cours de la journée pour vos questions sur vos dossiers et équipements particuliers.

  • Ingénieurs et techniciens qui conçoivent des produits de radiocommunication.
  • Personnes en charge de la qualification ou de la certification des équipements de radiocommunication pour le marché Européen.
  • Consultants, responsables techniques et qualité, chargés d’affaires règlementaires.

     

     

  • Informer sur les régulations mondiales et européennes en matière d’exigences Radio
  • Appréhender les exigences essentielles et les impacts de la directive RED 2014/53/UE
  • Maîtriser les principales règles pour aboutir à la conformité des équipements radioélectriques (ER) dans le cadre du marquage CE
  • Savoir gérer l’intégration d’un circuit, d’un module ou d’une carte radio dans un système hôte
  • Décrire les principales exigences pour des produits radio d’application courante : émetteurs de proximité (SRD), Bluetooth, WiFi 2,4 et 5 GHz, ZigBee, applications de type NFC / RFID, GSM / UMTS, etc.

La CEM concerne à ce jour tous les secteurs d'activités avec des problèmes devenant plus complexes, voire dans certains cas préoccupants compte tenu des signaux électriques et électroniques utilisés. Ce stage est destiné à familiariser les participants avec les problèmes posés par la CEM au niveau de leurs équipements et l'application des normes qui en découlent.

Les causes des perturbations, les modes d'interaction entre systèmes ainsi que la mise en œuvre des normes CEM sur les équipements y sont abordés notamment de façon pratique. Des éclaircissements basés sur des exemples concrets vous sont apportés afin de pouvoir prendre en compte ces aspects en phase initiale de conception ou d'intégration.

  • Ingénieurs et techniciens de tous secteurs d'activités (laboratoire d'essais, études et conception, maintenance et installation).
  • Responsables techniques et qualité.
  • Acquérir les connaissances de base et le vocabulaire de la CEM.
  • Se familiariser avec les principales normes CEM.
  • Savoir analyser les effets des perturbations et discuter des remèdes envisageables.

Ce stage présente les exigences demandées pour la mise sur le marché Européen d’un dispositif électromédical (DM).

Le moyen privilégié pour la démonstration de la conformité, d’un dispositif électromédical, à la directive MED (93/42/CEE) ou au règlement MED (UE 2017/745), est l’utilisation de la famille de normes harmonisées 60601.

Après un rappel des particularités de la directive MED ou du règlement MED, les exigences et notions spécifiques aux appareils électriques médicaux sont analysées conformément à la norme générale de sécurité EN 60601-1.

Les travaux pratiques en laboratoire sont également l’occasion de discuter de problématiques spécifiques des appareils électriques médicaux.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements ou systèmes médicaux et électromédicaux

  • Comprendre l’organisation de la famille de normes 60601
  • S’approprier l’analyse de risque comme outil de démonstration de la conformité
  • Maîtriser les concepts et exigences de la famille de normes applicables aux équipements électromédicaux (EN 60601-1 et les normes collatérales associées)

Ce stage passe en revue les différentes règles de conception des systèmes électriques et électroniques. Les règles CEM de conception et d'intégration des sous ensembles dans les systèmes sont mises en évidence et entièrement décrites.

Les techniques de câblage, de filtrage et de blindage sont passées en revue et clairement définies. Des exemples précis, basés sur des cas concrets issus des essais d'investigation et de préqualification, illustrent le stage.

Des manipulations et applications pratiques mettent en évidence les aspects importants à prendre en compte en phase de conception au regard de toutes les autres contraintes applicables avec une bonne maîtrise des coûts. Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des équipements qu'ils souhaitent faire analyser/mesurer dans le cadre des travaux pratiques.

Ingénieurs et techniciens qui définissent, conçoivent et intègrent des systèmes ou installations électriques et/ou électroniques.

  • Maîtriser l'ensemble des règles de conception et d'intégration des systèmes.
  • Prendre en compte les contraintes CEM dans le développement des équipements / systèmes électroniques.
  • Etablir une méthodologie efficace et peu coûteuse en matière de CEM.

Les nouveaux règlements (UE) 2017/745 et (UE) 2017/746, relatifs aux dispositifs médicaux (DM) et aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DMDIV), introduisent de nouvelles exigences plus strictes pour la mise sur le marché des dispositifs et leurs distributions au sein de l’UE. La plupart des systèmes qualité se basent actuellement sur l’ISO 13485:2016. Les nouveaux règlements vont plus loin, prévalent sur les exigences de la norme ISO 13485:2016 et impactent directement le système de management de la qualité (SMQ).

« Les fabricants doivent établir, documenter, appliquer, maintenir, mettre à jour et améliorer en permanence un système de gestion de la qualité qui garantit la conformité avec le règlement, proportionné à la classe et au type de dispositif » (article 10.9 du règlement DM et 10.8 du RDMDIV)

La mise en place d’un système qualité concerne désormais tous les fabricants, y compris les dispositifs de classe I relevant du règlement DM !

Cette formation vise à vous présenter et à vous former à l’ISO 13485:2016. Elle met également en perspective les exigences actuellement couvertes par cette norme ainsi que les éléments à fournir pour se mettre en conformité aux règlements.  

 

Autres options

  • Option 1 : Cette formation peut être approfondie par une 2ème journée de formation consécutive de 7H selon le niveau d’approfondissement souhaité. Nous contacter pour plus de détails.
  • Option 2 : Cette formation peut être combinée avec une 2ème journée de formation consécutive sur l’audit interne. La formation à l’audit interne est une formation en présentiel. Nous contacter pour plus de détails.

 

Toute personne de l'entreprise en charge de mettre en oeuvre le système de management de la qualité (SMQ).

Être capable de : 

  • Comprendre et maîtriser la norme dans une société de dispositifs médicaux 
  • Acquérir une autonomie d’actions dans le cadre de la gestion et l’animation d’un SMQ et pour la planification des audits internes et externes
  • Être capable de dimensionner et faire évoluer les outils de la norme et les rendre plus opérationnels
  • Savoir détecter un risque majeur qualité 
  • Savoir intégrer les exigences qualité du RDM (UE) 2017/745 applicable depuis le 26/05/2021 et du RDMDIV (UE) 2017/746 applicable au 26/05/2022

 

 


Ce stage présente les notions indispensables liées à la réglementation et certification des produits dans différents marchés (Europe, Nord Américain, Asie, Australie, Nouvelle Zélande).

La première partie couvre les principes de la réglementation et certification (directives, exigences applicables, procédures d'attestation de la conformité, marquages des produits). Par la suite, les normes applicables et l'impact sur la commercialisation des équipements sont entièrement décrits par pays.

Personnes chargées de la mise en conformité et de l'homologation des produits électroniques dans différents pays.

  • Présenter les exigences réglementaires dans le cadre de la commercialisation des produits dans différents pays (Europe, Asie, Amérique, Australie, …) ainsi que la portée des Accords de Reconnaissance Mutuels (MRA) en vigueur.
  • Synthétiser les connaissances liées à la certification des produits et marquages associés (NF, ETL, UL, CSA, C-tick, CCC, VCCI, …).
  • Définir le principe du schéma OC en sécurité électrique et en compatibilité électromagnétique (CEM),  et expliquer en quoi il constitue un avantage décisif dans votre stratégie export.

Ce stage passe en revue les différentes règles de conception nécessaires à la tenue des équipements vis-à-vis des contraintes CEM.

Après une présentation des principales méthodes d'investigation CEM, des démonstrations pratiques permettent aux participants d'asseoir leur maîtrise des non-conformités rencontrées lors des essais.

  • Montigny @ 18.05.2022 - 19.05.2022
  • Montigny @ 23.11.2022 - 24.11.2022
  • Lyon @ 15.06.2022 - 16.06.2022

Ingénieurs et techniciens confrontés aux problèmes de mise en conformité des équipements.

  • Maîtriser les règles de conception CEM.
  • Etablir un diagnostic des problèmes CEM rencontrés lors des essais.
  • Définir les protections adéquates et efficaces vis-à-vis des non-conformités.
  • Elaborer ses propres outils de diagnostic.
  • Optimiser les coûts et contraintes CEM lors du déploiement des solutions.

Ce stage présente les différentes règles à prendre en compte lors du routage des cartes électroniques et leur intégration finale. L'ensemble des exemples est basé sur des applications pratiques préconisées par nos ingénieurs.

Des exemples pratiques de cartes électroniques développées en collaboration avec nos équipes illustrent l'ensemble d'un cours intégrant les aspects CEM.

Toutes les règles énoncées pour maîtriser l'implantation et le tracé des cartes sont directement visualisées sur système CAO de même les règles d’intégration sont passées en revue au travers d’une bibliothèque de photos.

Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des schémas/routages qu'ils souhaitent faire analyser dans le cadre des travaux pratiques.

Routeurs et implanteurs de cartes électroniques.

  • Prise en compte des règles CEM de conception des cartes électroniques.
  • Optimiser les techniques d'implantation et de tracé de circuits électroniques.
  • Établir une méthodologie efficace et peu coûteuse dans le cadre du développement des circuits électroniques.
  • Participer à des revues de conception CEM.
  • Apprendre à intégrer des équipements/sous systèmes suivant les règles de l’art CEM.
  • Appréhender les phénomènes par l’expérience.

Ce stage passe en revue les règles de conception CEM des filtres indispensables à prendre en compte en phase initiale et met en évidence les difficultés des filtres connectés à des impédances non définies.

Après une présentation des principes du filtrage, des règles de conception simples et concrètes permettent aux participants d'approfondir leurs connaissances sur l'optimisation de la conception et de l'installation des filtres CEM.

Des exemples pratiques mettent en évidence les aspects importants à prendre en compte en phase de conception au regard de toutes les autres contraintes applicables avec une bonne maîtrise des coûts.

Ingénieurs et techniciens qui définissent, conçoivent et intègrent des systèmes ou installation électriques et/ou électroniques.

  • Maîtriser l’ensemble des règles de conception et d’intégration des filtres.
  • Prendre en compte les contraintes de filtrage CEM dans le développement des équipements / systèmes électroniques.
  • Etablir une méthodologie efficace et adaptée en matière de filtrage CEM.

Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux phénomènes dynamiques (vibration, choc, fatigue…).

Les démonstrations adjointes aux présentations théoriques permettent de visualiser et de comprendre les phénomènes de résonance, d'amplification et d'amortissement, d'appréhender l'origine et les caractéristiques des différents types de sollicitations.

Responsables produits, chefs de projet, techniciens et ingénieurs BE, responsables qualité ou méthode non spécialistes des essais mécaniques mais ayant à prendre en compte les contraintes mécaniques.

  • Identifier et comprendre les phénomènes vibratoires et chocs, ainsi que les exigences qui y sont liées.
  • Evaluer pour anticiper les sollicitations que subissent les équipements lors des qualifications et au cours de leur cycle de vie.
  • Connaître les exigences des principales normes afin de les traiter en amont dès la phase de conception.
  • Savoir utiliser les outils, essais et calculs, au service du développement.

L’une des principales exigences des règlements européens sur les dispositifs médicaux (UE 2017/745 et UE 2017/746) est de maîtriser les risques pour les utilisateurs et les patients.

De plus, l’une des modifications de la troisième édition de la norme de sécurité des appareils électriques médicaux a été l’introduction de l’analyse de risque comme alternative aux essais de laboratoire pour la démonstration de la conformité.

Le fabricant d’un dispositif médical est responsable de s’assurer que sa conception et sa construction sont adaptées à l’utilisation prévue et que tout risque lié à l’utilisation est acceptable en comparaison au bénéfice Clinique.

L’ISO 14971 spécifie une procédure pour permettre au fabricant d’identifier les dangers associés à son appareil afin d’estimer et évaluer les risques découlant de ces dangers et ainsi de les maîtriser.

  • Responsables assurance qualité et affaires réglementaires,
  • Chefs de projet,
  • Ingénieurs en développement, gestion des risques et test.
  • Savoir identifier les dangers d’un dispositif pour pouvoir estimer et évaluer les risques associés à l’utilisation prévue et à une mauvaise utilisation raisonnablement prévisible du dispositif
  • Savoir établir un dossier de gestion des risques par l’application des principes de l’ISO 14971.

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

L’audit interne est une exigence de la norme ISO 13485. Les audits internes vous permettent :

  • De vérifier et de tester la conformité au Système de Management de la Qualité  (SMQ) et aux exigences règlementaires et normatives 
  • De vous préparer aux audits de certification et détecter vos potentielles non-conformité en amont et avant vos audits de certification
  • De vérifier l’efficacité et le maintien à jour du SMQ dans son ensemble 
  • D’identifier les forces et faiblesses du SMQ et ainsi d’identifier vos actions d’amélioration

Au-delà de l’aspect normatif, les audits internes sont des outils qui vous permettent de progresser et d’identifier vos actions d’amélioration. Ils ont alors un réel intérêt dans le cadre de l’amélioration continue de votre système de management de la qualité et de votre fonctionnement

  • Lyon @ 21.04.2022 et 24.06.2022 et 08.07.2022 et 16.09.2022

Toute personne de l'entreprise dont la mission est de mettre en oeuvre les audits internes

  • Comprendre la norme ISO 19011 dans le cadre de l'ISO 13485:2016
  • Définir les compétences et les responsabilités du responsable d'audit, des auditeurs et les risques associés

 

Compétences visées

  • Connaitre les principes d'audits
  • Savoir établir et gérer des plans d'audits en tenant compte des risques associés
  • Acquérir les techniques d’audits et savoir établir le compte rendu d'audit
  • Effectuer le suivi des actions correctives

 


Cette formation, très pratique, est dispensée pour sa grande majorité directement sur moyens d’essais. Une visite pédagogique des installations du laboratoire complétera les travaux pratiques sur une installation d’essais dédiée pour la formation.

Le formateur partagera son expérience quotidienne des essais avec les stagiaires afin qu’ils soient préparés à mettre en œuvre des essais en toute autonomie lors du retour dans leur laboratoire.

Comme d’autres, ce stage est réalisable dans votre laboratoire avec vos moyens d’essai.

  • Aux techniciens ou ingénieurs de laboratoires d'essais vibratoires débutants, aux techniciens expérimentés dans le démarrage d’essais souhaitant devenir autonome dans la mise en œuvre et la programmation des essais.
  • Aux techniciens de maintenance ayant à prendre la responsabilité de moyens d’essais électrodynamiques.
  • Connaître les différents éléments constitutifs de l’ensemble générateur électrodynamique de vibrations
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme d’essais et du matériel à tester
  • Savoir préparer, programmer et conduire un essai de vibration ou de choc, en conformité avec les normes applicables et jusqu’à fourniture du rapport d’essai

La CEM concerne à ce jour tous les secteurs d'activités avec des problèmes devenant plus complexes, voire dans certains cas préoccupants compte tenu des signaux électriques et électroniques utilisés. Ce stage est destiné à familiariser les participants avec les problèmes posés par la CEM au niveau de leurs équipements et l'application des normes qui en découlent.

Les causes des perturbations, les modes d'interaction entre systèmes ainsi que la mise en œuvre des normes CEM sur les équipements y sont abordés notamment de façon pratique. Des éclaircissements basés sur des exemples concrets vous sont apportés afin de pouvoir prendre en compte ces aspects en phase initiale de conception ou d'intégration.

  • Ingénieurs et techniciens de tous secteurs d'activités (laboratoire d'essais, études et conception, maintenance et installation).
  • Responsables techniques et qualité.
  • Acquérir les connaissances de base et le vocabulaire de la CEM.
  • Se familiariser avec les principales normes CEM.
  • Savoir analyser les effets des perturbations et discuter des remèdes envisageables.

Ce stage présente les exigences demandées pour la mise sur le marché Européen d’un dispositif électromédical (DM).

Le moyen privilégié pour la démonstration de la conformité, d’un dispositif électromédical, à la directive MED (93/42/CEE) ou au règlement MED (UE 2017/745), est l’utilisation de la famille de normes harmonisées 60601.

Après un rappel des particularités de la directive MED ou du règlement MED, les exigences et notions spécifiques aux appareils électriques médicaux sont analysées conformément à la norme générale de sécurité EN 60601-1.

Les travaux pratiques en laboratoire sont également l’occasion de discuter de problématiques spécifiques des appareils électriques médicaux.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements ou systèmes médicaux et électromédicaux

  • Comprendre l’organisation de la famille de normes 60601
  • S’approprier l’analyse de risque comme outil de démonstration de la conformité
  • Maîtriser les concepts et exigences de la famille de normes applicables aux équipements électromédicaux (EN 60601-1 et les normes collatérales associées)

Ce stage passe en revue les différentes règles de conception des systèmes électriques et électroniques. Les règles CEM de conception et d'intégration des sous ensembles dans les systèmes sont mises en évidence et entièrement décrites.

Les techniques de câblage, de filtrage et de blindage sont passées en revue et clairement définies. Des exemples précis, basés sur des cas concrets issus des essais d'investigation et de préqualification, illustrent le stage.

Des manipulations et applications pratiques mettent en évidence les aspects importants à prendre en compte en phase de conception au regard de toutes les autres contraintes applicables avec une bonne maîtrise des coûts. Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des équipements qu'ils souhaitent faire analyser/mesurer dans le cadre des travaux pratiques.

Ingénieurs et techniciens qui définissent, conçoivent et intègrent des systèmes ou installations électriques et/ou électroniques.

  • Maîtriser l'ensemble des règles de conception et d'intégration des systèmes.
  • Prendre en compte les contraintes CEM dans le développement des équipements / systèmes électroniques.
  • Etablir une méthodologie efficace et peu coûteuse en matière de CEM.

Ce stage présente les notions indispensables liées à la réglementation et certification des produits dans différents marchés (Europe, Nord Américain, Asie, Australie, Nouvelle Zélande).

La première partie couvre les principes de la réglementation et certification (directives, exigences applicables, procédures d'attestation de la conformité, marquages des produits). Par la suite, les normes applicables et l'impact sur la commercialisation des équipements sont entièrement décrits par pays.

Personnes chargées de la mise en conformité et de l'homologation des produits électroniques dans différents pays.

  • Présenter les exigences réglementaires dans le cadre de la commercialisation des produits dans différents pays (Europe, Asie, Amérique, Australie, …) ainsi que la portée des Accords de Reconnaissance Mutuels (MRA) en vigueur.
  • Synthétiser les connaissances liées à la certification des produits et marquages associés (NF, ETL, UL, CSA, C-tick, CCC, VCCI, …).
  • Définir le principe du schéma OC en sécurité électrique et en compatibilité électromagnétique (CEM),  et expliquer en quoi il constitue un avantage décisif dans votre stratégie export.

Ce stage passe en revue les différentes règles de conception nécessaires à la tenue des équipements vis-à-vis des contraintes CEM.

Après une présentation des principales méthodes d'investigation CEM, des démonstrations pratiques permettent aux participants d'asseoir leur maîtrise des non-conformités rencontrées lors des essais.

  • Montigny @ 18.05.2022 - 19.05.2022
  • Montigny @ 23.11.2022 - 24.11.2022
  • Lyon @ 15.06.2022 - 16.06.2022

Ingénieurs et techniciens confrontés aux problèmes de mise en conformité des équipements.

  • Maîtriser les règles de conception CEM.
  • Etablir un diagnostic des problèmes CEM rencontrés lors des essais.
  • Définir les protections adéquates et efficaces vis-à-vis des non-conformités.
  • Elaborer ses propres outils de diagnostic.
  • Optimiser les coûts et contraintes CEM lors du déploiement des solutions.

Ce stage présente les différentes règles à prendre en compte lors du routage des cartes électroniques et leur intégration finale. L'ensemble des exemples est basé sur des applications pratiques préconisées par nos ingénieurs.

Des exemples pratiques de cartes électroniques développées en collaboration avec nos équipes illustrent l'ensemble d'un cours intégrant les aspects CEM.

Toutes les règles énoncées pour maîtriser l'implantation et le tracé des cartes sont directement visualisées sur système CAO de même les règles d’intégration sont passées en revue au travers d’une bibliothèque de photos.

Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des schémas/routages qu'ils souhaitent faire analyser dans le cadre des travaux pratiques.

Routeurs et implanteurs de cartes électroniques.

  • Prise en compte des règles CEM de conception des cartes électroniques.
  • Optimiser les techniques d'implantation et de tracé de circuits électroniques.
  • Établir une méthodologie efficace et peu coûteuse dans le cadre du développement des circuits électroniques.
  • Participer à des revues de conception CEM.
  • Apprendre à intégrer des équipements/sous systèmes suivant les règles de l’art CEM.
  • Appréhender les phénomènes par l’expérience.

Ce stage passe en revue les règles de conception CEM des filtres indispensables à prendre en compte en phase initiale et met en évidence les difficultés des filtres connectés à des impédances non définies.

Après une présentation des principes du filtrage, des règles de conception simples et concrètes permettent aux participants d'approfondir leurs connaissances sur l'optimisation de la conception et de l'installation des filtres CEM.

Des exemples pratiques mettent en évidence les aspects importants à prendre en compte en phase de conception au regard de toutes les autres contraintes applicables avec une bonne maîtrise des coûts.

Ingénieurs et techniciens qui définissent, conçoivent et intègrent des systèmes ou installation électriques et/ou électroniques.

  • Maîtriser l’ensemble des règles de conception et d’intégration des filtres.
  • Prendre en compte les contraintes de filtrage CEM dans le développement des équipements / systèmes électroniques.
  • Etablir une méthodologie efficace et adaptée en matière de filtrage CEM.

Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux phénomènes dynamiques (vibration, choc, fatigue…).

Les démonstrations adjointes aux présentations théoriques permettent de visualiser et de comprendre les phénomènes de résonance, d'amplification et d'amortissement, d'appréhender l'origine et les caractéristiques des différents types de sollicitations.

Responsables produits, chefs de projet, techniciens et ingénieurs BE, responsables qualité ou méthode non spécialistes des essais mécaniques mais ayant à prendre en compte les contraintes mécaniques.

  • Identifier et comprendre les phénomènes vibratoires et chocs, ainsi que les exigences qui y sont liées.
  • Evaluer pour anticiper les sollicitations que subissent les équipements lors des qualifications et au cours de leur cycle de vie.
  • Connaître les exigences des principales normes afin de les traiter en amont dès la phase de conception.
  • Savoir utiliser les outils, essais et calculs, au service du développement.

L’une des principales exigences des règlements européens sur les dispositifs médicaux (UE 2017/745 et UE 2017/746) est de maîtriser les risques pour les utilisateurs et les patients.

De plus, l’une des modifications de la troisième édition de la norme de sécurité des appareils électriques médicaux a été l’introduction de l’analyse de risque comme alternative aux essais de laboratoire pour la démonstration de la conformité.

Le fabricant d’un dispositif médical est responsable de s’assurer que sa conception et sa construction sont adaptées à l’utilisation prévue et que tout risque lié à l’utilisation est acceptable en comparaison au bénéfice Clinique.

L’ISO 14971 spécifie une procédure pour permettre au fabricant d’identifier les dangers associés à son appareil afin d’estimer et évaluer les risques découlant de ces dangers et ainsi de les maîtriser.

  • Responsables assurance qualité et affaires réglementaires,
  • Chefs de projet,
  • Ingénieurs en développement, gestion des risques et test.
  • Savoir identifier les dangers d’un dispositif pour pouvoir estimer et évaluer les risques associés à l’utilisation prévue et à une mauvaise utilisation raisonnablement prévisible du dispositif
  • Savoir établir un dossier de gestion des risques par l’application des principes de l’ISO 14971.

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

L’audit interne est une exigence de la norme ISO 13485. Les audits internes vous permettent :

  • De vérifier et de tester la conformité au Système de Management de la Qualité  (SMQ) et aux exigences règlementaires et normatives 
  • De vous préparer aux audits de certification et détecter vos potentielles non-conformité en amont et avant vos audits de certification
  • De vérifier l’efficacité et le maintien à jour du SMQ dans son ensemble 
  • D’identifier les forces et faiblesses du SMQ et ainsi d’identifier vos actions d’amélioration

Au-delà de l’aspect normatif, les audits internes sont des outils qui vous permettent de progresser et d’identifier vos actions d’amélioration. Ils ont alors un réel intérêt dans le cadre de l’amélioration continue de votre système de management de la qualité et de votre fonctionnement

  • Lyon @ 21.04.2022 et 24.06.2022 et 08.07.2022 et 16.09.2022

Toute personne de l'entreprise dont la mission est de mettre en oeuvre les audits internes

  • Comprendre la norme ISO 19011 dans le cadre de l'ISO 13485:2016
  • Définir les compétences et les responsabilités du responsable d'audit, des auditeurs et les risques associés

 

Compétences visées

  • Connaitre les principes d'audits
  • Savoir établir et gérer des plans d'audits en tenant compte des risques associés
  • Acquérir les techniques d’audits et savoir établir le compte rendu d'audit
  • Effectuer le suivi des actions correctives

 


Cette formation, très pratique, est dispensée pour sa grande majorité directement sur moyens d’essais. Une visite pédagogique des installations du laboratoire complétera les travaux pratiques sur une installation d’essais dédiée pour la formation.

Le formateur partagera son expérience quotidienne des essais avec les stagiaires afin qu’ils soient préparés à mettre en œuvre des essais en toute autonomie lors du retour dans leur laboratoire.

Comme d’autres, ce stage est réalisable dans votre laboratoire avec vos moyens d’essai.

  • Aux techniciens ou ingénieurs de laboratoires d'essais vibratoires débutants, aux techniciens expérimentés dans le démarrage d’essais souhaitant devenir autonome dans la mise en œuvre et la programmation des essais.
  • Aux techniciens de maintenance ayant à prendre la responsabilité de moyens d’essais électrodynamiques.
  • Connaître les différents éléments constitutifs de l’ensemble générateur électrodynamique de vibrations
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme d’essais et du matériel à tester
  • Savoir préparer, programmer et conduire un essai de vibration ou de choc, en conformité avec les normes applicables et jusqu’à fourniture du rapport d’essai

La CEM concerne à ce jour tous les secteurs d'activités avec des problèmes devenant plus complexes, voire dans certains cas préoccupants compte tenu des signaux électriques et électroniques utilisés. Ce stage est destiné à familiariser les participants avec les problèmes posés par la CEM au niveau de leurs équipements et l'application des normes qui en découlent.

Les causes des perturbations, les modes d'interaction entre systèmes ainsi que la mise en œuvre des normes CEM sur les équipements y sont abordés notamment de façon pratique. Des éclaircissements basés sur des exemples concrets vous sont apportés afin de pouvoir prendre en compte ces aspects en phase initiale de conception ou d'intégration.

  • Ingénieurs et techniciens de tous secteurs d'activités (laboratoire d'essais, études et conception, maintenance et installation).
  • Responsables techniques et qualité.
  • Acquérir les connaissances de base et le vocabulaire de la CEM.
  • Se familiariser avec les principales normes CEM.
  • Savoir analyser les effets des perturbations et discuter des remèdes envisageables.

Ce stage présente les exigences demandées pour la mise sur le marché Européen d’un dispositif électromédical (DM).

Le moyen privilégié pour la démonstration de la conformité, d’un dispositif électromédical, à la directive MED (93/42/CEE) ou au règlement MED (UE 2017/745), est l’utilisation de la famille de normes harmonisées 60601.

Après un rappel des particularités de la directive MED ou du règlement MED, les exigences et notions spécifiques aux appareils électriques médicaux sont analysées conformément à la norme générale de sécurité EN 60601-1.

Les travaux pratiques en laboratoire sont également l’occasion de discuter de problématiques spécifiques des appareils électriques médicaux.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements ou systèmes médicaux et électromédicaux

  • Comprendre l’organisation de la famille de normes 60601
  • S’approprier l’analyse de risque comme outil de démonstration de la conformité
  • Maîtriser les concepts et exigences de la famille de normes applicables aux équipements électromédicaux (EN 60601-1 et les normes collatérales associées)

Ce stage passe en revue les différentes règles de conception des systèmes électriques et électroniques. Les règles CEM de conception et d'intégration des sous ensembles dans les systèmes sont mises en évidence et entièrement décrites.

Les techniques de câblage, de filtrage et de blindage sont passées en revue et clairement définies. Des exemples précis, basés sur des cas concrets issus des essais d'investigation et de préqualification, illustrent le stage.

Des manipulations et applications pratiques mettent en évidence les aspects importants à prendre en compte en phase de conception au regard de toutes les autres contraintes applicables avec une bonne maîtrise des coûts. Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des équipements qu'ils souhaitent faire analyser/mesurer dans le cadre des travaux pratiques.

Ingénieurs et techniciens qui définissent, conçoivent et intègrent des systèmes ou installations électriques et/ou électroniques.

  • Maîtriser l'ensemble des règles de conception et d'intégration des systèmes.
  • Prendre en compte les contraintes CEM dans le développement des équipements / systèmes électroniques.
  • Etablir une méthodologie efficace et peu coûteuse en matière de CEM.

Ce stage présente les principales exigences applicables aux ER dans le cadre de la réglementation Européenne actuelle. Il apporte une vision structurée des impacts de la règlementation sur la commercialisation des ER sur le marché Européen. L’ensemble des éléments à intégrer pour pouvoir attester de la conformité des produits radio est évoqué.

La partie informative donne des pistes sur les diverses sources de règlementations Européennes en matière de régulation Radio pour les responsables de projet chargés de développer de nouvelles applications.

L’aspect normatif est abordé, ainsi que la problématique de l'intégration de sous-ensembles radio dans un système hôte. Un aperçu sur les normes et essais Radio les plus courants est inclus.

Des espaces de temps sont disponibles au cours de la journée pour vos questions sur vos dossiers et équipements particuliers.

  • Ingénieurs et techniciens qui conçoivent des produits de radiocommunication.
  • Personnes en charge de la qualification ou de la certification des équipements de radiocommunication pour le marché Européen.
  • Consultants, responsables techniques et qualité, chargés d’affaires règlementaires.

     

     

  • Informer sur les régulations mondiales et européennes en matière d’exigences Radio
  • Appréhender les exigences essentielles et les impacts de la directive RED 2014/53/UE
  • Maîtriser les principales règles pour aboutir à la conformité des équipements radioélectriques (ER) dans le cadre du marquage CE
  • Savoir gérer l’intégration d’un circuit, d’un module ou d’une carte radio dans un système hôte
  • Décrire les principales exigences pour des produits radio d’application courante : émetteurs de proximité (SRD), Bluetooth, WiFi 2,4 et 5 GHz, ZigBee, applications de type NFC / RFID, GSM / UMTS, etc.

L'accroissement des performances de fiabilité des produits répond à un double objectif mais les coûts qui y sont associés les confinent à des équipements où l'aspect financier est secondaire. La méthodologie des essais aggravés HALT (Highly Accelerad Life Test) et HASS (Highly Accelered Stress Screening) s'inscrit comme une alternative probante et accessible.

Le procédé HALT se déroule durant la phase prototype. Mettant en œuvre des températures de fortes amplitudes et des variables rapides en températures combinées ou non, à des stress mécaniques et à d'autres contraintes spécifiques au produit, cette technique permet d'exposer rapidement les défauts et points faibles et ainsi de révéler les premiers modes de défaillances et approfondir les marges de conception.

Le HASS s'applique en phase de fabrication pour réaliser un déverminage rapide et performant en production.

Ingénieurs et techniciens de R&D en charge de la conception de produits électroniques et toute personne, en usine, ayant en charge les méthodes de mises en production.

  • Acquérir les connaissances nécessaires à la mise en œuvre d'un projet de déverminage par les méthodes HALT&HASS.

Ce stage présente les exigences demandées pour la mise sur le marché Européen d’un dispositif électromédical (DM).

Le moyen privilégié pour la démonstration de la conformité, d’un dispositif électromédical, à la directive MED (93/42/CEE) ou au règlement MED (UE 2017/745), est l’utilisation de la famille de normes harmonisées 60601.

Après un rappel des particularités de la directive MED ou du règlement MED, les exigences et notions spécifiques aux appareils électriques médicaux sont analysées conformément à la norme générale de sécurité EN 60601-1.

Les travaux pratiques en laboratoire sont également l’occasion de discuter de problématiques spécifiques des appareils électriques médicaux.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements ou systèmes médicaux et électromédicaux

  • Comprendre l’organisation de la famille de normes 60601
  • S’approprier l’analyse de risque comme outil de démonstration de la conformité
  • Maîtriser les concepts et exigences de la famille de normes applicables aux équipements électromédicaux (EN 60601-1 et les normes collatérales associées)

Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux exigences de la directive machine 2006/42/CE. En effet, tout équipement présentant des parties mobiles doit faire l’objet d’une analyse de risque cohérente afin de démontrer sa conformité aux exigences essentielles de la directive. 

Les études de cas et analyses critiques permettent de comprendre l’approche définie par la directive et ainsi vous appuyer sur des exemples concrets pour construire votre propre démarche.

  • Concepteur de machines de laboratoire ou électrodomestiques intégrant des parties mobiles.
  • Toute personne impliquée dans l’évaluation de la conformité d’équipements intégrant des parties mobiles (chefs de projet, qualiticiens etc.).
  • Présenter les exigences réglementaires de la directive machine 2006/42/CE.
  • Définir l’applicabilité de la directive à vos équipements.
  • Comprendre les procédures d'évaluation de la conformité des équipements intégrant des parties mobiles.
  • Introduire la notion d’analyse de risque et sa prise en compte dans le processus d’évaluation de la conformité.

Réalisé directement en laboratoire, ce stage permet de fixer les différentes méthodologies d’essais en CEM et leur importance en termes de reproductibilité.

Chaque phase théorique est concrétisée par une application pratique en laboratoire qui permet aux stagiaires de se familiariser avec les différents types de matériels de mesure.

Tout au long du stage, les limites d’incertitudes et les erreurs de mesure liées à chaque essai sont mises en évidence.

L’importance de la méthodologie vis à vis de la disposition et de l’installation de l’équipement sous test est abordée.

Ingénieurs et techniciens réalisant des essais en laboratoire ou sur site.

  • Mettre en œuvre les différents types d’essais.
  • Maîtriser les caractéristiques de l’instrumentation de mesure.
  • Prendre en compte les erreurs et incertitudes de mesure.
  • Déterminer les actions spécifiques à mettre en œuvre pour chaque type d’essais.

Ce stage présente les différentes règles à prendre en compte lors du routage des cartes électroniques et leur intégration finale. L'ensemble des exemples est basé sur des applications pratiques préconisées par nos ingénieurs.

Des exemples pratiques de cartes électroniques développées en collaboration avec nos équipes illustrent l'ensemble d'un cours intégrant les aspects CEM.

Toutes les règles énoncées pour maîtriser l'implantation et le tracé des cartes sont directement visualisées sur système CAO de même les règles d’intégration sont passées en revue au travers d’une bibliothèque de photos.

Durant ce stage, les apprenants ont également la possibilité d'apporter des schémas/routages qu'ils souhaitent faire analyser dans le cadre des travaux pratiques.

Routeurs et implanteurs de cartes électroniques.

  • Prise en compte des règles CEM de conception des cartes électroniques.
  • Optimiser les techniques d'implantation et de tracé de circuits électroniques.
  • Établir une méthodologie efficace et peu coûteuse dans le cadre du développement des circuits électroniques.
  • Participer à des revues de conception CEM.
  • Apprendre à intégrer des équipements/sous systèmes suivant les règles de l’art CEM.
  • Appréhender les phénomènes par l’expérience.

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

Les nouveaux règlements (UE) 2017/745 et (UE) 2017/746, relatifs aux dispositifs médicaux (DM) et aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DMDIV), introduisent de nouvelles exigences plus strictes pour la mise sur le marché des dispositifs et leurs distributions au sein de l’UE. La plupart des systèmes qualité se basent actuellement sur l’ISO 13485:2016. Les nouveaux règlements vont plus loin, prévalent sur les exigences de la norme ISO 13485:2016 et impactent directement le système de management de la qualité (SMQ).

« Les fabricants doivent établir, documenter, appliquer, maintenir, mettre à jour et améliorer en permanence un système de gestion de la qualité qui garantit la conformité avec le règlement, proportionné à la classe et au type de dispositif » (article 10.9 du règlement DM et 10.8 du RDMDIV)

La mise en place d’un système qualité concerne désormais tous les fabricants, y compris les dispositifs de classe I relevant du règlement DM !

Cette formation vise à vous présenter et à vous former à l’ISO 13485:2016. Elle met également en perspective les exigences actuellement couvertes par cette norme ainsi que les éléments à fournir pour se mettre en conformité aux règlements.  

 

Autres options

  • Option 1 : Cette formation peut être approfondie par une 2ème journée de formation consécutive de 7H selon le niveau d’approfondissement souhaité. Nous contacter pour plus de détails.
  • Option 2 : Cette formation peut être combinée avec une 2ème journée de formation consécutive sur l’audit interne. La formation à l’audit interne est une formation en présentiel. Nous contacter pour plus de détails.

 

Toute personne de l'entreprise en charge de mettre en oeuvre le système de management de la qualité (SMQ).

Être capable de : 

  • Comprendre et maîtriser la norme dans une société de dispositifs médicaux 
  • Acquérir une autonomie d’actions dans le cadre de la gestion et l’animation d’un SMQ et pour la planification des audits internes et externes
  • Être capable de dimensionner et faire évoluer les outils de la norme et les rendre plus opérationnels
  • Savoir détecter un risque majeur qualité 
  • Savoir intégrer les exigences qualité du RDM (UE) 2017/745 applicable depuis le 26/05/2021 et du RDMDIV (UE) 2017/746 applicable au 26/05/2022

 

 


Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux mesures mécaniques, vibrations et chocs, pour réaliser ou superviser des essais.

Elle permet de mieux percevoir la réalité et la pertinence des grandeurs physiques mises en jeu et mesurables mais également d'optimiser la définition d'un essai et de son déroulement.

En plus du rappel des notions théoriques essentielles et d'apporter une expérience quotidienne des essais, les démonstrations mises en œuvre et l'appui des moyens d'essais du laboratoire mécanique permettent d'appréhender, de façon concrète, la réalité des différentes grandeurs physiques à intégrer et les mesures réalisables.

  • Les techniciens de laboratoires d'essais vibratoires débutants ou les techniciens expérimentés souhaitant valider leurs connaissances expérimentales.
  • Les responsables produit, les chefs de projet, les ingénieurs ou les techniciens non spécialistes de ce type de mesures mais ayant la responsabilité du suivi des essais.
  • Maîtriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d'une structure.
  • Identifier les différents types de vibrations et de chocs, ainsi que leurs objectifs.
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme et du matériel à tester.
  • Savoir conduire et mener des essais de vibration et choc en définissant le besoin en montage d'essais et la stratégie de pilotage.
  • Interpréter les résultats obtenus.

Ce stage passe en revue les règles de conception CEM indispensables au blindage des équipements.

Après une présentation des principes du blindage, des règles de conception simples et concrètes permettent aux participants d'approfondir leurs connaissances sur l'optimisation des coffrets et armoires utilisés dans l'industrie.

Des exemples et études de cas pratiques illustrent toutes les solutions qui sont présentées avec une bonne prise en compte des autres contraintes applicables (mécaniques, climatiques, thermiques).

  • Lyon @ 02.02.2022 - 03.02.2022
  • Montigny @ 05.07.2022 - 06.07.2022
  • Montigny @ 16.11.2022 - 17.11.2022

Ingénieurs et techniciens en charge des aspects mécaniques et câblage, du bureau d’études mécaniques. 

  • S’approprier les bases théoriques en matière de blindage.
  • Comprendre les principes CEM du blindage réel des équipements.
  • Choisir les câblages ainsi que leur raccordement.
  • Apporter les solutions dans la mise en œuvre avec une bonne approche coût. 

Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques liés aux appareils électriques.

La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.

Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

Le but principal de ce stage est d’aborder d’une manière pragmatique et pratique la complémentarité, les avantages, inconvénients et limites entre des essais physiques et une qualification simulation numérique.

Le stage présente également les services proposés par la simulation pour la préparation des essais, notamment sur le dimensionnement, la validation du comportement dynamique et la stratégie de pilotage des outillages de fixation des équipements en tests sur les générateurs électrodynamiques de vibrations.

Les séquences théoriques sont concrétisées par des démonstrations à l’aide des moyens du laboratoire et des outils de calcul de structure et de calcul de dommage par fatigue de notre département ingénierie.

Chefs de projets, techniciens et ingénieurs de bureaux d’études, ayant la responsabilité de la réalisation ou du suivi de campagnes d’essais mécaniques. Techniciens et ingénieurs débutants en simulation.

  • Maîtriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser  les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d’une structure
  • Identifier et comprendre les phénomènes vibratoires et chocs, les exigences qui y sont associées et les moyens de les mettre en œuvre en laboratoire
  • Acquérir les bases en simulation numérique vibratoire
  • Appréhender le  dommage par fatigue
  • Savoir associer les outils, essais et calculs au service du développement

Notre adresse

Emitech - Service Formation

32, avenue des Trois Peuples
78180 Montigny le Bretonneux
01 85 76 43 02

Qualiopi

Qualiopi

 

Notre Organisme de Formation est certifié Qualiopi (La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d’action suivante : ACTIONS DE FORMATION), qualifié OPQF et est référencé au Datadock

Groupe Emitech -

Derniers Tweets

  • Notre offre en formation s'enrichit de 2 nouveaux sujets orientés et management du système qualité Retrouv… https://t.co/Be0z4RPj14

    Il y a 1 mois 3 semaines
  • Retrouvez nous à Medi'Nov ces 30 et 31 mars https://t.co/XL8CpmmRCf

    Il y a 1 mois 3 semaines