Formations 2018

sud-ouest


 

Cette formation est orientée vers la pratique. Des mesures d’émissions conduites et rayonnées seront effectuées. L’influence des set-ups sera observée.

  • Ingénieurs hardware ayant besoin de comprendre les essais ou de les conduire sur des équipements ou des systèmes.
  • Techniciens suivant les essais ou testant les équipements et systèmes.
  • Chefs de projet et responsables programmes validant les essais des équipements dont ils ont la charge.
  • Techniciens ou Ingénieurs rédigeant des procédures d'essais.
  • Pour les concepteurs, anticipation de ce qui se passera sur le produit pendant les essais et possibilité de spécifier les bancs de test au regard des exigences d’émission 
  • Pour les techniciens d’essais, vérifications des set-ups et des appareils de test 
  • Pour les chefs de projet et les Responsables Programme, être capable de décider si un rapport d’essai peut-être utilisé pour la matrice de conformité.
  • Prendre en compte les détails nécessaires à une rédaction de procédure permettant la reproductibilité.

Ce stage apporte une vision globale de la norme RTCA DO 160, sections climatiques et mécaniques, permettant de gérer les différentes phases de la qualification d'un équipement aéronautique, de l'élaboration du plan de qualification jusqu'à la livraison d'un rapport d'essais, en passant par les tests.
Bénéficiant de la proximité du laboratoire, chaque environnement sera illustré par des expérimentations grandeurs réelles, des présentations lors de visites pédagogiques en laboratoire ou des démonstrations imagées en salle, permettant une confrontation directe avec la problématique pour une meilleure compréhension.

Ingénieurs et techniciens du secteur aéronautique en charge de la conception, de l’intégration et/ou de la qualification complète d’équipements embarqués sur aéronef. Ingénieurs et techniciens confrontés à la mise en œuvre des essais climatiques et mécaniques du domaine aéronautique.

  • Identifier et comprendre les phénomènes climatiques, vibratoires et chocs, ainsi que les exigences de la RTCA DO 160 qui y sont liées.
  • Evaluer pour anticiper les sollicitations que subissent les équipements lors des qualifications et au cours de leur cycle de vie.
  • Comprendre, spécifier et mettre en œuvre les essais climatiques et mécaniques de la RTCA DO 160

Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux phénomènes dynamiques (vibration, choc, fatigue…).
Les démonstrations adjointes aux présentations théoriques permettent de visualiser et de comprendre les phénomènes de résonance, d'amplification et d'amortissement, d'appréhender l'origine et les caractéristiques des différents types de sollicitations.

 

Responsables produits, chefs de projet, techniciens et ingénieurs BE, responsables qualité ou méthode non spécialistes des essais mécaniques mais ayant à prendre en compte les contraintes mécaniques.

 

  • Identifier et comprendre les phénomènes vibratoires et chocs, ainsi que les exigences qui y sont liées.
  • Evaluer pour anticiper les sollicitations que subissent les équipements lors des qualifications et au cours de leur cycle de vie.
  • Connaître les exigences des principales normes afin de les traiter en amont dès la phase de conception.
  • Savoir utiliser les outils, essais et calculs, au service du développement.

 


Les équipements électroniques utilisés dans l'aéronautique et la défense doivent prendre en compte les contraintes CEM dans la conception et l’intégration de leurs produits.
Ce stage apporte une synthèse complète et structurée des connaissances aujourd’hui indispensables en matière de CEM par une familiarisation avec les problèmes posés entre l’immunité d’un système complexe et son environnement électromagnétique.
De nombreuses applications pratiques en laboratoire sont effectuées tout au long de ce stage.

 

Ingénieurs et techniciens des secteurs de l’aéronautique et de la défense en charge de la conception, de l'intégration de systèmes électroniques.

 

  • Comprendre la nature des phénomènes CEM des environnements sévères.
  • Inventorier les couplages en CEM.
  • Enoncer les règles de l'art en conception d'électronique.

 


Ce stage apporte une méthodologie claire et cohérente permettant de gérer les différentes phases liées à la qualification d'un système.
De l'élaboration du plan de qualification, en passant par les tests jusqu'à la livraison d'un rapport d'essais, il permet de cerner la complexité de ce domaine et ainsi d'éviter les pièges et les erreurs.

 

Ingénieurs et techniciens du secteur aéronautique et militaire en charge de la qualification complète de systèmes électroniques et confrontés à la mise en œuvre des essais CEM.

 

  • Etre capable de définir un plan de qualification cohérent spécifique à chaque système.
  • Avoir une vision globale des essais mis en œuvre.
  • Savoir interpréter des résultats d'essais.

 


Le but principal de cette formation est de sensibiliser les participants aux mesures mécaniques, vibrations et chocs, pour réaliser ou superviser des essais.
Elle permet de mieux percevoir la réalité et la pertinence des grandeurs physiques mises en jeu et mesurables mais également d'optimiser la définition d'un essai et de son déroulement.
En plus du rappel des notions théoriques essentielles et d'apporter une expérience quotidienne des essais, les démonstrations mises en œuvre et l'appui des moyens d'essais du laboratoire mécanique permettent d'appréhender, de façon concrète, la réalité des différentes grandeurs physiques à intégrer et les mesures réalisables.

 

  • Les techniciens de laboratoires d'essais vibratoires débutants ou les techniciens expérimentés souhaitant valider leurs connaissances expérimentales.
  • Les responsables produit, les chefs de projet, les ingénieurs ou les techniciens non spécialistes de ce type de mesures mais ayant la responsabilité du suivi des essais.

 

  • Maitriser les fondamentaux de la mécanique vibratoire et utiliser les grandeurs physiques caractéristiques du comportement dynamique d'une structure.
  • Identifier les différents types de vibrations et de chocs, ainsi que leurs objectifs.
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme et du matériel à tester.
  • Savoir conduire et mener des essais de vibration et choc en définissant le besoin en montage d'essais et la stratégie de pilotage.
  • Interpréter les résultats obtenus.

 


Les équipements électriques et électroniques utilisés dans l'aéronautique civile et militaire sont soumis à des contraintes sévères liées aux effets de la foudre. Le concept d’avion « plus électrique » et l’utilisation massive des structures composites imposent aujourd’hui d’adopter de nouveaux réflexes dans la conception des protections.
Le but de ce stage est d’illustrer les changements et de vous guider pas à pas à travers quatre étapes :

  • La compréhension du phénomène de foudre, des couplages et des effets (directs et indirects),
  • La présentation globale des exigences réglementaires liées à la certification et la prise en compte normative,
  • La mise en œuvre des essais,
  • Le dimensionnement des protections et les règles de conception.

Chaque étape comporte une partie expérimentale avec mise en situation permettant une confrontation directe avec la problématique pour une meilleure compréhension.

 

Ingénieurs et techniciens du secteur aéronautique confrontés à la mise en œuvre des essais foudre. Chefs de projet et concepteurs d'équipements embarqués sur aéronef.

 

  • Comprendre et assimiler la nature des phénomènes d'effets directs et indirects de la foudre sur un aéronef.
  • Spécifier et mettre en œuvre les essais foudres sur un équipement.
  • Définir et dimensionner les protections efficaces contre les effets indirects de la foudre.

 


Ce stage présente les mécanismes indispensables liés à la réglementation des produits électriques et électroniques (EE). L'ensemble des directives fondées sur le système de la nouvelle approche y est décrit (CEM, Directive Basse Tension, R&TTE, …), ainsi que les modalités d'application : exigences essentielles, utilisation des normes harmonisées, procédures d'évaluation de la conformité. Les exigences en termes de risques vis-à-vis de l’exposition aux champs électromagnétiques (EMF) sont décrites.
Les principales normes et les principaux règlements sont donnés, par domaine d’activités.
Enfin, les exigences supplémentaires en matière d'impact des produits sur l’environnement sont analysées : 2011/65/UE (RoHS) et 1907/2006 (REACH) ; 2012/19/UE (DEEE) ; 2009/125/CE (ErP, anciennement EuP) et 2010/30/UE (Marquages et informations).
Les évolutions apportées par les nouvelles Directives DBT (2014/35/UE),  CEM (2014/30/UE) et RED (2014/53/UE) sont également présentées.

  • Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements électriques / électroniques (EE) de tous secteurs.
  • Consultants, responsables techniques et qualité.
  • Fournir une vue d'ensemble des référentiels réglementaires applicables aux équipements électriques / électroniques (marquage CE, schéma O.C., …)
  • Présenter les mécanismes réglementaires permettant la commercialisation des équipements électriques / électroniques.
  • Acquérir les connaissances nécessaires à l'application des directives relatives aux produits électriques / électroniques.

 


Ce stage dédié aux équipements électromédicaux (EM) vous présente les exigences liées à la mise sur le marché d'un de ces produits en Europe et à l'international (CEI 60601-1). Plus spécifiquement, il vous présente la norme EN60601-1 et les évolutions apportées par son édition 3 au 1er juin 2012. Les concepts de performances essentielles, la mise en place d'un dossier de gestion des risques se référant à l'ISO 14971, l'utilisation plus soutenue de normes collatérales, un gain au niveau des isolations "patient et opérateur", …sont donc abordés dans ce sujet.
Les travaux pratiques réalisés en laboratoire sont également l'occasion pour les stagiaires de discuter autour de leurs propres produits.

 

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des équipements médicaux et électromédicaux

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive médicale 93/42/CEE.
  • Maîtriser la norme EN 60601-1 et les normes collatérales applicables.

 


Ce stage permet pour chaque produit de définir les normes applicables par secteur d'activité et de maîtriser les essais qui en découlent :
Les critères et modalités d'application des textes réglementaires.
Les normes à appliquer et les méthodologies de mesure à mettre en place.
Les moyens d'essais mis en œuvre pour un essai donné.
Tous les essais décrits font l'objet de manipulations pratiques permettant aux participants de se familiariser à l'instrumentation de mesure.

 

Ingénieurs et techniciens concernés par les mesures CEM ou ayant en charge la qualification des équipements.

 

  • Comprendre la philosophie des essais et leur finalité. 
  • Prendre en compte les contraintes spécifiques aux environnements dans les secteurs aéronautique et de la défense.
  • Se familiariser avec les normes d'émission et immunité.
  • Acquérir les connaissances pratiques relatives aux mesures et à l'instrumentation CEM.
  • Avoir un regard critique sur les résultats d'essais.

 


Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques électriques.
La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.
Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire sont analysées conformément à la spécification EN 61010-1.

Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire​

 

  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux appareils de mesurage, de régulation et de laboratoire (EN 61010-1).

 


Cette formation, très pratique, est dispensée pour sa grande majorité directement sur moyens d’essais. Une visite pédagogique des installations du laboratoire complétera les travaux pratiques sur une installation d’essais dédiée pour la formation.
Le formateur partagera son expérience quotidienne des essais avec les stagiaires afin qu’ils soient préparés à mettre en œuvre des essais en toute autonomie lors du retour dans leur laboratoire.
Comme d’autres, ce stage est réalisable dans votre laboratoire avec vos moyens d’essai.

  • Aux techniciens ou ingénieurs de laboratoires d'essais vibratoires débutants, aux techniciens expérimentés dans le démarrage d’essais souhaitant devenir autonome dans la mise en œuvre et la programmation des essais.
  • Aux techniciens de maintenance ayant à prendre la responsabilité de moyens d’essai électrodynamiques. Aux ingénieurs et techniciens demandeurs d’essais.
  • Connaître les différents éléments constitutifs de l’ensemble générateur électrodynamique de vibrations
  • Déterminer le moyen d'essai, l'instrumentation associée et l'outillage en fonction du programme d’essais et du matériel à tester.
  • Savoir préparer, programmer et conduire un essai de vibration ou de choc, en conformité avec les normes applicables et jusqu’à fourniture du rapport d’essai

Cette formation est orientée vers la pratique. Des mesures d’émissions conduites et rayonnées seront effectuées. L’influence des set-ups sera observée.

  • Ingénieurs hardware ayant besoin de comprendre les essais ou de les conduire sur des équipements ou des systèmes.
  • Techniciens suivant les essais ou testant les équipements et systèmes.
  • Chefs de projet et responsables programmes validant les essais des équipements dont ils ont la charge.
  • Techniciens ou Ingénieurs rédigeant des procédures d'essais
  • Pour les concepteurs, anticipation de ce qui se passera sur le produit pendant les essais et possibilité de spécifier les bancs de test au regard des exigences d’émission 
  • Pour les techniciens d’essais, vérifications des set-ups et des appareils de test 
  • Pour les chefs de projet et les Responsables Programme, être capable de décider si un rapport d’essai peut-être utilisé pour la matrice de conformité.
  • Prendre en compte les détails nécessaires à une rédaction de procédure permettant la reproductibilité.

Ce stage reprend point par point tous les paramètres indispensables à la caractérisation d’un essai (limites, bandes de fréquence, méthodes d’essais, ...) et permet d’acquérir une méthodologie rationnelle bâtie sur des arguments techniques solides. Il permet d'aboutir à un bilan et aux analogies pouvant être faites entre des référentiels utilisés en qualifications aéronautiques (DO 160), militaires (MIL STD 461), et dans le cadre du marquage CE (normes EN basées sur les normes CEI/CISPR).

Ingénieurs et techniciens ayant en charge la qualification CEM d’équipements dans le cadre d’un changement d’environnement (passage du marquage CE à une qualification militaire, ou bien d’une application aéronautique civile à une application militaire).

 

  • Comprendre l’objectif des méthodes d’essais en émission et en immunité.
  • Maîtriser les différences fondamentales existantes entre les niveaux de sévérité, les méthodes d’essais, etc.
  • Etre capable de justifier techniquement de la nécessité d’une reprise d’essais totale ou partielle.

 


Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques électriques.
La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.
Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux A.T.I. sont analysées.

  • Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils à traitement de l'information.
  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux A.T.I. (EN 60950-1).

 


Parmi les exigences demandées par la législation européenne concernant la mise sur le marché d'un produit, la protection des biens et des personnes en est une très explicite dans le cadre des risques électriques.
La vérification de ces exigences est elle même beaucoup moins explicite. La norme applicable à un type de produit peut évoluer dans le temps et seul un suivi régulier du Journal Officiel permet de s'en informer. De plus, les subtilités des normes nécessitent souvent une mise à niveau constante.
Après un rappel des principales exigences en matière de sécurité électrique, les exigences spécifiques aux A.T.I. sont analysées.

  • Ingénieurs et techniciens confrontés à l'homologation des appareils à traitement de l'information.
  • Présenter les exigences réglementaires de la directive basse tension (DBT) 2014/35/UE.
  • Maîtriser la norme applicable aux A.T.I. (EN 60950-1).

 


l m m j v s d
 
 
 
 
2
 
3
 
4
 
5
 
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
 
 
 
 

Nos centres en région Sud-Ouest

Notre adresse

Emitech - Service Formation

32, avenue des Trois Peuples
78180 Montigny le Bretonneux
01 85 76 43 02

OPQF et Datadock

OPQF

Notre Organisme de Formation est qualifié OPQF et est référencé au Datadock

Derniers Tweets